Rechercher
  • Marie Laure

S’aimer soi-même !


Voilà, encore, une notion véhiculée en spiritualité très galvaudée qui, mal interprétée, laisserait penser que si je ne m’aime pas, si je n’ai pas la « positive » attitude ou si je n’exprime pas la joie quotidiennement, je serai systématiquement rejeté, mal aimé….


Que mes humeurs ne refléteraient que le profond mal être d’une personne qui ne s’aime pas ! et, en raccourci, que le fait d’exprimer mon mal être ferait de moi une mauvaise personne…qui, en plus de ne pas s’aimer, n’aimerait pas les autres.


Ainsi, notre juge intérieur pourrait interpréter de biens des manières, tout aussi vindicatives…le signification de "S'aimer Soi-même"!

Allégeons un peu tout cela !


L’amour de Soi naît et n’est qu’au travers du regard de l’autre !!


Il ne s’agit pas ici d’avoir la « bonne » attitude, les « bons » accessoires de mode, le sourire vissé aux lèvres en permanence et être dans une bienveillance extrême, gonflé de mièvreries ultra bright !


Si la vie était « Happy, Youpi !» au quotidien, ça se saurait !


Cela ne signifie pas que je n’ai pas d’estime pour moi si aujourd’hui je suis de méchante humeur, que je râle sur tout, que je juge tout ce qui m’entoure ou peste sur tout ce qui me gonfle !

Non, bien entendu, et c’est indispensable d’exprimer ses émotions du moment sans les remettre en question ou les étouffer sous prétexte que ce ne serait convenable….


Demandez à un enfant de vous donner sa définition de « s’aimer soi-même »,

il risque de vous regarder avec des yeux circonspects, se demandant ce que vous voulez dire par là, sans comprendre ! et y verra peut-être même une forme de piège tellement votre question lui semblera incongrue,


Pourquoi ?

Simplement, parce qu’un enfant agit en toute spontanéité, en toute innocence et avec la joie de partager des moments amusants en faisant des trucs sympas avec les autres, ce qui illuminera son sourire et fera pétiller ses yeux.


Est-ce qu’il est en train de se demander s’il a la bonne tenue, la bonne attitude, s’il a suffisamment médité ou « travaillé » sur lui pour savoir c’est OK ou non ? S’il s’aime suffisamment pour être accepté par les autres ? S’il a suffisamment pris soin de lui ? S’il est bien aligné avec son être ? Quèsaco !!?


A quel moment, nous sommes nous déconnecté de ce qui était si naturel et authentique dans notre façon d’être ?


Renouer avec notre spontanéité d’enfant est notre seule façon de nous aimer car le regard d’autrui sur nous ne reflétera que l’amour de nous-même,


Ainsi, mes éclats de rires deviendront contagieux par leur ingénue légèreté,


La joie que j’aurai à partager des instants avec mes amis représentera autant de façons de partager l’amour que je me porte et que je porte aux autres….et que je reçois dans l’instant…


Savourer le regard amical d’un ami me portera et ne fera que grandir l’estime et l’amour que j’ai pour moi et pour l’autre !


Exprimer l’amour que je porte aux autres ne fera que contribuer à ma construction affective ;


Échanger harmonieusement avec mon entourage dans une attitude bienveillante nous nourris mutuellement ;

Je reconnaîtrais dans l'instant l’affection que l’on me porte et qui galvanisera nos émotions respectives, enrichissant, dans le même temps, nos estimes personnelles.


Chercher à s’aimer soi-même en restant seul(e) dans son coin, en méditant, en travaillant sur soi, en cultivant des pensées positives que l’on sait construites uniquement sur du mental et que l’on ne ressent pas vraiment, dans la mesure où elles ne sont pas vécues…


Tout cela ne sert à rien….


Focaliser sur Soi revient à nourrir l’égo, lui permet seulement de poursuivre sa quête d’être aimé selon les convenances, les rites et apparats que ses croyances le poussent à suivre.


Si mes efforts, mes tentatives pour me faire aimer n’ont produit que des fiascos, j’aurai tendance à chercher d’autres approches qui me permettront d’obtenir l’amour et la reconnaissance,


Et la spiritualité apparaîtrait comme une alternative, une nouvelle méthode pour favoriser ce que je souhaite.


Alors, ne croyez pas que j’identifie la spiritualité comme une mauvaise chose, loin de là mais ce qui est véhiculé est majoritairement sorti de son contexte et soumis à interprétation du mental,


C’est pourquoi, quand je suis en quête d’amour et que j’entends que pour être aimé, il faut s’aimer soi-même,


Je risque d’appliquer à la lettre les recommandations que je comprends en rapport à ma situation et qui me recommandent, par exemple, de prendre soin de moi ; ainsi je vais, peut-être, cultiver les apparences en peaufinant mes attributs pour apparaître sous mon meilleur jour et ce…tous les jours..


Aie ! ça risque de devenir problématique si je me laisse aller…


Et/ou, je peux également cultiver la positive attitude, car ça la fout mal si je tire la tronche !


Alors, je vais me mettre à étouffer mes émotions et sentiments du moment pour paraître le plus fun et enthousiaste possible…car j’ai la certitude que « cette fois » je serai « enfin » aimé(e) !!!


Tout ceci n’est pas simple, j’en conviens et ne croyez pas que j’arrive, férue de « la » bonne attitude, prétendant avoir la solution car nous sommes complexes et que nous bataillons, tous !, un jour à la fois, grandis de nos expériences et de nos apprentissages personnels, de nos compréhensions qui n’ont valeur que pour nous et ce que nous croyons vraiment de la vie. Et, ce n’est que ce que nous croyons vraiment qui fait Foi dans ce que nous vivons.


Observez ce que vous vivez et vous aurez l’exact reflet de ce que vous croyez même si le résultat est aux antipodes de ce que vous voulez…ainsi, vous pourriez souffrir de solitude alors que votre seul désir est d'être en couple, simplement parce que vous chercheriez à être une personne plus aimable, à être différent(e) de Qui vous êtes pour être accepté(e),


Il est quasiment impossible de retourner le regard sur nous, et l'observer avec objectivité, nous avons besoin du regard d'autrui pour cela,

Tout comme il est impossible de partager quoi que ce soit avec Soi-même... la conversation serait un tant soit peu limitée....n'est-ce-pas !?


Alors, prenez le risque de partager de votre temps dans toute l’imperfection (imagée) que vous avez de vous-même et échangez avec les autres dans toute votre parfaite spontanéité même si cela signifie râler sur la société ou sur ce que vous vivez, sur les problèmes du quotidien…et même si, pour cela, vous vous exprimez avec vulgarité parce que vos émotions vous mettent en émois et que ceci ou cela vous « fait chier »,


Ne craignez pas de ne pas être la « bonne » personne selon les critères que vous avez-vous-même définis et auxquels vous vous astreignez par principe mais qui ne font que vous enfermez dans un rôle qui ne vous convient pas.


Chercher à atteindre un état bien précis ou essayer de coller à une image que l’on croit être la norme ne fait qu’isoler, nous éloigner de notre être profond …car cela sous-entendant que vous avez le sentiment de ne pas être aimable, tel que vous êtes, qu’il vous faudrait changer quelque chose pour être accepté, aimé, reconnu,


Réussir à être content de sa vie, telle qu’elle est, est la solution ! Même si elle ne reflète pas ce que l’on désire, là réside la difficulté,


C’est notre quête, le chemin jalonné de péripéties et obstacles, divers et variés, qui nous challenge tout au long de notre vie dans le seul et unique but de nous rapprocher de notre Unité, de la voie nous guidant vers l’harmonie, le bonheur tel que nous le concevons, vers l’osmose et la sérénité…


Selon moi, la seule et unique voie réside dans notre spontanéité, notre joie de partager avec les personnes que l’on apprécie, dans toute notre authenticité même si celle-ci n’a pas les aspects du commun des mortels, même si je ne corresponds pas aux normes…


Ma spontanéité fait de moi un être unique et singulier qui me rend exceptionnel …pourquoi essayer de me formater à paraître ce que je ne suis pas sous prétexte que cela serait plus acceptable, plus conforme….et, au final, un stéréotype auquel je ne m’identifie aucunement,


Etre joyeux et heureux de sa vie telle qu’elle est, est notre premier challenge,


Ne cherchez pas à savoir si vous seriez plus heureux en étant quelqu’un d’autre, en agissant différemment….Vous êtes parfait tel que vous êtes,


Pas simple quand notre vie ne ressemble pas à ce que nous voulons et nous avons subis les plâtres d’échecs cuisants qui nous paralysent et nous font nous recroqueviller sur nous-même,

Essayant de sortir de cet état dans lequel nous nous débattons et où l’énergie, l’enthousiasme a disparu, où la joie n’est devenue qu’un vague souvenir…


Seuls mes échanges et mes interactions avec l’autre me permettront de découvrir les aspects de Moi que je ne vois pas ou néglige, et qui sont en fait mes atouts, mes particularités qui me différencient et font de Moi l’être unique et parfait dans toute son imperfection. Nous n'avons pas à être parfait pour être aimé, simplement Nous!


Nos propres exigences, nos propres critères nous contraignent à agir de telle ou telle manière, à paraître ceci ou cela....

et tout cela ne ressemble pas forcément à Qui je Suis mais uniquement à Qui je crois devoir ressembler....


Or, je ne peux me reconnaître qu’au travers du regard de l’autre,


Et seul cet échange me permettra de grandir l’estime que j’aie pour moi, dès lors que j’ose offrir mon amour à l’autre ;


Ce qui par effet miroir, galvanisera l’estime de l’autre pour lui-même et pour vous,

Nos regards respectifs nous porteront et nous grandiront mutuellement...favorisant notre connaissance de nous-même tout en enrichissant l'autre....


C’est gagnant/gagnant... alors !? Osons.....nous n'avons rien à perdre....juste à oser donner et recevoir dans l'instant,

Ce serait dommage de s'en priver !!!


Marie Laure

1 vue

7 Rue François Gillet

69003 LYON

Mobile: 06.61.23.26.89

asso_knowledge@yahoo.com

© 2020 by knowledge

  • Icône sociale YouTube
  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
  • Wix Google+ page