Rechercher
  • Marie Laure

Ma Longue Vue

Mis à jour : sept. 4



L’être humain est vraiment le « spécimen » le plus complexe vivant sur cette terre, Et, l’origine de sa souffrance vient justement du fait qu’il en a partiellement conscience,

Je dis « partiellement » car ses intentions sont généralement louables et guidées par ses valeurs mais ses croyances, ses émotions généreront souvent des actes qui viendront contredire ses intentions initiales et le ralentir dans son cheminement,

Ainsi, il constatera que ses expériences lui offrent parfois autre chose que ce qu’il avait planifié, Ses expériences seront venues le perturber et il ne sait pas par quel «truchement» un tel paradoxe a pu produire telles conséquences ou tels événements dans sa vie…

Son constat, s’il diffère de ses intentions initiales, l’amènera quasi systématiquement à conclure qu’il est victime…. des autres, des circonstances, de la vie, de la malchance……qu’il est incompris, que les événements ne viennent que contrecarrer ses projets, le ralentir, le bloquer

Ainsi, il lui est quasi impossible de voir sa responsabilité dans ce qui se produit puisque le résultat diverge totalement de ce qu’il voulait,

Son sentiment d’incapacité à voir la concrétisation de ce qu’il souhaite ou son insatisfaction à la bonne évolution qu’il projette sur sa vie…le laissera frustré et démuni, Le poussera à de nombreux questionnements, de nombreux efforts… le tout dans une souffrance qui semble vouloir l’accompagner toute sa vie….et dont il ne parvient pas, ou uniquement en de rares moments, à se libérer…

Quel est mon rôle dans ce qui survient dans ma Vie ? Victime ou Acteur ... ? les deux ? Pourquoi, ce que je vis diverge autant de mes intentions ? Explorons un peu ces questions,

Quand j’observe la nature, je ne peux que constater que « la vie » suit son cours, sans se poser de questions, sans se prendre la tête ou s’offusquer du temps qu’il fait, des mauvaises récoltes, de l’aspect qu’elle prend, des aléas qu’elle subit….du fruit pourri perdu dans cet ensemble parfait… Et…Surtout…du temps qui passe… Du point de vue de la Nature, de la Vie…tout est ok !

L’idée ici n’est pas de donner une énième leçon de positivisme, de résilience ou d’abnégation sur l’acceptation de la « dure » vie à laquelle l’être humain est soumis, Mais plutôt de comprendre notre responsabilité dans ce qui nous arrive et de le distinguer de l’enseignement que la Vie cherche à nous transmettre !

Enseignements qui ne seront, en aucun cas, des punitions mais un moyen de nous guider dans la direction de notre chemin de notre Vie.

L’être humain a cela de parfait que dès lors qu’il comprend la raison de toute chose, il est capable de tout accepter…..de tout admettre et d'agir en conséquence.

Alors, voyons les choses d’une autre manière afin de mieux comprendre et ainsi de mieux accepter l’objectif de notre Vie,

Le premier écueil auquel nous sommes soumis est justement «l’acceptation de ce qui est» Nous avons du mal à comprendre « ce qui est » et encore moins à l’accepter tout simplement parce que nous ne le comprenons pas immédiatement, Il nous faudra parfois de nombreuses années afin de comprendre le pourquoi du comment les événements qui se sont enchaînés dans ma vie ont produit tel ou tel résultat.

Quand un événement survient, nous allons avoir tendance à le classifier en « bien » ou en « mal », c’est un réflexe inhérent à notre statut , celui-ci agira de manière très inconsciente la plupart du temps et il n’y a pas à se fustiger pour cela mais plutôt de se donner l’occasion de relativiser, de reclassifier cette pensée après analyse de la situation vue dans son ensemble et ainsi de tempérer nos émotions et les jugements que nous posons dessus.

Si j’avais une longue vue qui me permette de voir la finalité de mes actions, je pourrais constater que l’assemblage de mes actions, échafaudées étapes par étapes, m’ont conduit à ce résultat. Si le résultat est conforme à mes attentes, je trouverai cela logique et je ne me poserai pas plus de questions,

Comme la construction d’une maison, dont je sais que si je pose les briques une par une, m’offre la certitude qu’à un moment donné ma maison sera complète grâce à mes efforts répétés,

Mais, si le résultat diverge de mes attentes, c’est peut-être parce que des paramètres extérieurs sur lesquels je n’ai pas prise sont apparus…que mes actions ont peut-être été maladroites Et, cela a affecté mes émotions et j’en ai tiré des conclusions (jugements),

Ainsi, la construction de ma maison est devenue plus aléatoire, simplement parce que je commence à douter du résultat, je doute de moi et mes capacités, Du coup, Je pourrais être moins entreprenant, moins sûr, et poser mes briques de manière plus incertaine voire fastidieuse,

Plus sceptique je ne saurais plus pourquoi ni comment poser mes briques et, ainsi, ralentir par mon indécision et mes jugements ….la suite de « ma » construction, et vivre une multitude de frustrations et de blocages car je ne sais plus trop ou je vais ou si je suis sur la bonne voie… Et, ma « maison » pourrait ne jamais voir le jour ou ma construction pourrait être difforme ou sans structure stable,

Très souvent, on se dira que ce sont les événements qui ont provoqué ces blocages, que ce qui est extérieur à moi à contrecarré mes ambitions et la bonne réalisation de mes intentions. Alors qu’en fait c’est moi qui ai ralenti. Je suis devenu trop prudent et en manque de confiance.

Si j’avais une longue vue qui me montre la « bonne » finalité et l’intérêt de mes efforts sur le long terme, je n’aurais alors aucun mal à supporter les étapes intermédiaires, à comprendre la nécessité des épreuves et les efforts à fournir sur la durée et ainsi à les accepter …afin de poursuivre mon projet en toute confiance Simplement parce que j’aurais la garantie de mon succès et la confirmation que mes efforts seront , un jour, reconnus et récompensés,

Mais, notre vision et notre point de vue se limitent souvent sur le court terme,

Si je savais par avance que renoncer à mon projet, ou subir l’échec de mon entreprise, m’offrirait dans l'avenir l’opportunité de vivre une belle aventure et une reconversion digne de mes rêves les plus fous, je n’hésiterais pas un seul instant ! Je réagirais positivement, je réaliserais les transformations nécessaires, je me montrerais patient et compréhensif.

Cependant, nos vies ne nous permettent pas de voir cette finalité…., Nous avançons en aveugles, dans un inconnu qui ne nous garantit pas la concrétisation de nos projets, ni la perspective de voir se réaliser l’avenir tel que nous l’imaginons…et le souhaitons.

Nous avons plutôt tendance à tâter le terrain afin de voir s’il est stable et sûr et planifions nos actions en fonction de cela…influencés par nos émotions et nos jugements,

Ah ! ce fameux jugement ! Notre pire ennemi !

Ce jugement que nous posons, d’abord et essentiellement, sur nous-même, puis sur les autres quand nous n’y comprenons plus rien !! quand les événements sortent de notre contrôle,

Car, même quand j’ai le sentiment de faire les choses correctement, Je viendrais me justifier sur mes actes en les classifiant de « bien » ou « mal » selon les résultats immédiatement visibles à mes yeux et en posant une opinion sur moi-même et/ou sur les autres, Sans considérer l’ensemble, sans visualiser l'objectif à long terme dont l'Univers se fait guide,

Simplement parce que je ne verrais ou ne connaîtrais pas l’objectif final, le dessein de ma Vie, parce que j'ai le sentiment de perdre le contrôle et que mes émotions sont malmenées.

Si ma longue vue, m’informait en amont que mon sacrifice actuel, mon sentiment d'échec, ou de désillusion m’apportera le bonheur dont je rêve, sous une forme dont j’ignore tout aujourd’hui mais que je reconnaîtrai dès qu’il se présentera… Ou que ce blocage est un élément clé dans la suite des événements et favorable pour mon avenir..

j’accepterais volontiers ce qui me semble aujourd’hui être une épreuve,

Car, il est, en effet, des points de causalités et d’effets qui ne dépendent pas de nous, Des impondérables qui échappent à mon contrôle et à mon discernement immédiat des événements en cours, Mais que j’ai nécessité à « tolérer » dans mon cheminement, pour ensuite les comprendre et en accepter le message, De ne surtout pas me laisser submerger par mon vécu comme s’il s’agissait de fatalités ou de refus de la vie à la bonne réalisation de « MA Vie », cette vie qui m’importe et que je désire « réussir », car elle est ma priorité !

Mais dont je n’en perçois pas le sens et la finalité dans l’immédiat….

Se libérer des jugements hâtifs et des émotions qui en découlent est indispensable, je pourrai ainsi poursuivre mon chemin avec la Foi ! Cette foi qui nous demande de croire en nous et nos capacités, A avoir confiance en la Vie, sans connaître et encore moins comprendre les étapes par lesquelles nous devons passer,

Ma longue vue, si j’en voyais la finalité, me permettrait de comprendre le cheminement qui est le mien et les étapes à franchir pour aboutir à mon résultat…. Lequel résultat revêtira des aspects bien particuliers et bien souvent très différent de ce que j’imaginais ….

Mais dont la confiance que je donnerais en la Vie me permettrais de vivre les événements avec plus de sérénité. En me laissant guider, je vivrais des choses qui iraient bien au-delà de mes espérances…. Si, et seulement si, je laisse le passage ouvert et offre une part de mon contrôle à l’inconnu, à la Vie, à la Providence,

- Le résultat d’un entretien d’embauche que je viens de passer ne dépend plus de moi, j’ai montré mes motivations, je me suis « vendu » mais le résultat sort de mon contrôle Ce résultat n’est ni bon ni mauvais, puisque la finalité à long terme m’échappe complètement,

Si j’échoue, je serai déçu et jugerai le résultat comme « mauvais » alors que : Peut-être qu’une meilleure offre se présentera à moi…Une offre dont je n'aurais même pas oser rêver Peut-être que d’être retenu pour ce poste ne m’aurait valu que déboires et contrariétés.

A ce stade, ce que je fais de l’émotion, attenante à l’événement en question, dépends entièrement de moi, ainsi que le jugement que je poserai sur moi et mes capacités,

Une épreuve n’étant qu’un obstacle à dépasser et non un refus rédhibitoire ou radical qui nous dirait que nous sommes sur la mauvaise voie, Simplement, un élément qui nous demande de confirmer notre choix et de rectifier les erreurs éventuelles,

Notre choix, valeur suprême de Notre Libre-Arbitre, Souverain de notre Divinité…dont nous ne mesurons pas l’ampleur dans l’instant …simplement parce que nous ne sommes pas en mesure de voir la finalité, le résultat...et l'intérêt immédiat,

Nous ne souhaitons pas, non plus, supporter la responsabilité de ces choix.

Nous aurons plus de facilités à les nier et les remettre sur le dos des autres ou de la Vie tellement nous ne sommes pas toujours prêts à en subir les conséquences..

Mais quand j’agis, en faveur de mes désirs, confiant des résultats malgré les aléas intermédiaires, J’ai conscience de faire des choix choisis et non subis …. Ce qui change considérablement l’état d’esprit et le ressenti sur les événements,

Admettre les impondérables qui échappent à mon contrôle me libérera de tergiversations inutiles et souffrantes qui ne changeront rien aux faits.

Mais, le choix que je ferais en Âme et Conscience, parce que c’est mon choix ! me libère et me rend ma souveraineté !

Je peux refaire le scénario autant que je veux, me dire que si j’avais fait ceci ou cela les choses auraient été différentes…ne changera pas l’événement actuel ou notre vécu, Et se morfondre indéfiniment dans un méa culpa ou un jugement sur « l’autre », ainsi que sur les événements ne fera que retarder mes projets et réalisations futures, les faire stagner dans un espace intemporel dont seule ma volonté pourra me faire sortir.

Il n’est, certes, pas facile de sortir d’un événement souffrant, cependant la durée de cette épreuve ne dépendra que de moi, personne, autre que moi, ne peut changer cet état…

Car, c’est à cet endroit que je perds ma liberté d’être et que je cède mon libre-arbitre, Que je deviens dépendant des faits,

Simplement, parce que je cesse d’agir dans le sens de mes désirs, Parce que je capitule, parce que je n’ai plus Foi en moi et mes capacités, Parce que je me suis laissé(e) envahir par mes émotions et mes jugements qui m’auto condamnent ou condamnent les autres Simplement, parce que j’ai perdu de vue ce qui relève de mon contrôle, de mon choix…

- Quand je parviens à admettre les impondérables qui ne dépendent pas de Moi, et les accepter comme des étapes indispensables à mon cheminement,

- Quand je m’aligne et confirme mes désirs, avec la certitude que le chemin que j’emprunte est conforme à ce que je souhaite,

- Quand je ne me laisse pas envahir par mes émotions et mes conceptions sur La Vie, Ma vie… dont je sais qu’en perpétuant des émotions négatives ne n’obtiendrai rien,

Je me « re »donne le pouvoir dans mes actions, Je reprends mon libre-arbitre, je « re »deviens responsable de mes actes et de mes choix….je ne les subis plus,

La confiance que j’aurai en moi et mes projets ne sera que le vecteur de ma réussite et se confirmera par la rapidité de mes réalisations,

Le confiant n’a pas besoin de certitudes ou de confirmations sur la bonne finalité de ses actions…..il sait…..et se donne les moyens d’obtenir ce qu’il veut, Alors que le méfiant attendra, cherchera moults confirmations, cherchera à identifier les coupables et sera en quête de certitudes sur LA "bonne" voie à suivre…..ce qui le ralentira d’autant….

Personne n’est maudit, personne n’est contraint, personne ne mérite de souffrir, personne n’a perdu ses droits au bonheur…

Seules nos conceptions sur la vie, nos jugements sur nous-même et les autres, agrémentés de nos émotions,

Émotions qu'il est inutile de chercher à contrôler ou de vouloir s'en débarrasser mais plutôt de les intégrer comme des valeurs absolues d'une information nécessaire à la compréhension de Qui je suis et sur mes besoins essentiels

Cet imbroglio fera osciller notre orientation de vie….et la rapidité de nos réalisations,

Ma longue vue si j’en voyais la finalité me montrerait la beauté de ma réalisation malgré ses aléas, La splendeur de mon Âme sur les efforts qu’elle fournit inlassablement tout au long de sa Vie et dont elle peut être fière,

Me montrerait la sensibilité de l’être que Je Suis et qui ne souhaite que vivre dans la douceur et la bienveillance, Dans cet Amour inconditionnel dont Mon Âme reconnaît l’incarnation en chacun mais dont l’être incarné n’attend que confirmations en offrant le meilleur de lui-même, en tendant la main même maladroitement ou indirectement afin de faire comprendre à l’autre qu’il n’a que de bonnes intentions,

Si j’avais une longue vue… Elle me confirmerait que j’ai toujours été aimé(e), - Que mes actes, quels qu’ils soient, m’ont toujours guidé vers mes objectifs….

- Que les épreuves que j’ai subies n’ont été que des étapes, des expériences sur mon cheminement, dont j’ignorais la finalité sur le moment,

- Que l’on reconnaît l’Être que Je suis, Cet Être qui semble, par moments, en perdition dans ce parcours nébuleux, en recherche de lumière mais dont on connaît le rayonnement, dont la beauté ne fait aucun doute….

- Que la vie et mes expériences me guident dans une direction (que j’ai choisie avant ton incarnation) mais dont je ne perçois rien…ne sais rien….

Ce cheminement que je découvres au gré de mes expériences personnelles et que, seules, mes compréhensions et l’acceptation de cette part d’inconnu.. Me permettra d’acquérir les entendements de ces enseignements … et d’évoluer en franchissant les étapes qui jalonneront ma vie… plus allègrement...

La vie n’attend rien de MOI, elle concoure à ma propre reconnaissance….m’invite à ce que je reprenne Ma Place

La nature n’a pas attendue d’être reconnue….elle est !

La finalité ne ferait que me prouver l’être merveilleux que Je Suis ! Et la Vie choisira de me faire vivre des expériences bien particulières pour que j’en prenne conscience,

Et, ce cheminement, qui me semble si dur…n’est qu’une confirmation qu’il est grand temps que je reconnaisse Ma grandeur d’Âme, que je «re»prenne MA place dans cet ensemble harmonieux qui nécessite ma contribution …car, JE suis un élément indispensable du TOUT qui ne peut fonctionner correctement sans MOI !

Marie Laure

0 vue

7 Rue François Gillet

69003 LYON

Mobile: 06.61.23.26.89

asso_knowledge@yahoo.com

© 2020 by knowledge

  • Icône sociale YouTube
  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
  • Wix Google+ page