Rechercher
  • Marie Laure

La tristesse


Que me dit ma tristesse ? Ma tristesse reflète mon émotion blessée par le réveil d’une blessure,


Je suis triste parce que j’ai le sentiment d’avoir perdu quelque chose,

Que quelque chose ou quelqu’un me manque et que j’ai le sentiment d’en avoir absolument besoin pour être heureux,

Que sans cet amour, cette possession, cet objet ou selon ce qui me manque…

J’ai le sentiment de me perdre, de ne plus exister….et parfois de disparaître….de mourir à quelque chose…que je ne peux pas être heureux sans…


Il n’y a pas à culpabiliser à ressentir de la tristesse, aucune nécessité à contrôler ce sentiment,

Aucun rejet à objecter sur ce que je ressens…


Simplement, se demander « que me renvoie cette tristesse ? »


Qu’ai-je le sentiment d’avoir perdu, ou de manquer ?


Ce que je ressens n’est que mon interprétation découlant d’un événement,

Cet événement est, certes, concret, réel et vécu dans mon quotidien,


Mais qui me rappelle que ma tristesse n’est que la face opposée de ma Joie,

Le versant opposé à ce qui me rend heureux ;

Mais ma joie existe toujours,

Elle est juste momentanément occultée pour en découvrir son versant…pour l’expérimenter,


Afin de pourvoir savourer cette joie….à nouveau….le moment venu

Dans la compréhension et l’appréciation du cadeau que cette joie renouvelée m’apportera !


Alors, quand la tristesse me submerge, j’ai nécessité de l’embrasser, de la laisser me traverser,

La durée de cette tristesse ne dépendra que de moi,


Je peux la ressentir quelques instants ou durant des années….

C’est mon choix…


Pour m’en libérer, je devrais lâcher l’émotion de cette expérience vécue,

Et qui aura blessé mon égo,


Cela ne signifie pas pour autant:

- Que je devrais mettre un couvercle sur cette émotion et la renier…en manifestant du déni ;

au contraire ! je devrais la vivre pleinement et la laisser m’enseigner le temps nécessaire,


- Que je devrais me méfier et me protéger pour ne pas revivre cela,

Non ! plus je résisterais à cette émotion, plus elle me submergera et se renouvellera dans ma vie


- Que je devrais contrôler les évènements de ma vie, les anticiper…pour empêcher cette « récidive »

Encore une fois….ce serait peine perdue…


Alors, que faire ? Que comprendre ? comment agir ?


Cette émotion de tristesse réveille en chacun de nous, notre blessure de séparation,

Cette blessure commune que nous avons tous ressentie au moment de notre naissance,

Cette blessure qui nous donne le sentiment d’être coupé, séparé (du lien à notre mère, de notre unicité avec le grand Tout, la Source…)

Mais qui ne reste qu’une illusion de séparation,


Se rappeler simplement que cette tristesse n’est qu’un moment transitoire à ma Joie renouvelée est primordial,


Comme quand nous sommes sortis du ventre de notre mère et avons été séparés de cette intimité sécurisante,

Se rappeler que cette séparation n’était qu’une transition,

Ce n’était qu’un passage vers quelque chose de nouveau, de différent,

Que nous n’avons jamais perdu le lien avec notre mère et avec l’Unicité de ce lien,

Nous avons simplement expérimenté un nouveau lien avec elle…dans une nouvelle expérience,


Notre sentiment de tristesse n’est que la réminiscence de ce sentiment de séparation, de perte, de manque, revécu afin de nous remémorer l’importance de cette Unicité, de ce lien indéfectible…que j’ai le sentiment, dans cette épreuve, d’avoir perdu..


Car, je sais, intuitivement, que je suis relié, à l’autre, aux autres, à la vie….

Et tout ce qui me donne le sentiment d’en être séparé me fait mal, me rend triste…

Me blesse dans mes tripes parce que cela réveille mon sentiment de séparation,

Mais me rappelle, dans le même temps, que ce lien existe…est là…pour toujours,


Seuls mes peurs, mes doutes et les expériences que la vie m’imposent, comme des tests,

Afin que je me souvienne que ce lien est toujours là… et permanent

Afin que je prenne conscience qu’il ne tient qu’à moi de croire et d’entretenir cette union Divine que je sais vraie au plus profond de moi.


Et il ne tient qu’à moi de laisser cette peur m’envahir et me donner l’illusion que quelque chose ou quelqu’un pourrait me couper, me séparer de ce en quoi je suis intrinsèquement relié…

Uni….pour toujours…


Alors, je me recentre sur Moi, j’observe son message, j’écoute ce que cette tristesse cherche à me transmettre,


Je prends du recul, je fais comme si ce message de souffrance s’adressait à quelqu’un d’autre,

Et je prends pour moi, les conseils que je donnerais à cette autre personne,


Je me détache de l’émotion, parce qu’elle n’est qu’une information, parce qu’elle n’est qu’une illusion de perte, de manque ou de séparation..

Et, je choisis, quand bon me semble, de m’en libérer, de la laisser aller,


Nous avons parfois nécessité de nous offrir du temps pour traverser notre peine,

comme dans une phase de deuil dont les étapes sont incompressibles et prennent deux ans en moyenne.


Inutile de bousculer les choses, de les éluder ou les transgresser….

Soyez doux avec vous-même,


Petit à petit, un retour à la Joie fera jour,

Manifestant en moi de nouvelles envies, de nouvelles motivations…

En alignement avec mes nouvelles compréhensions et assimilations du/des messages que m’aura transmis cette épreuve, cette tristesse…


En accueillant cette nouvelle vie, dénuée de ressentiment, de colère, de rancœur,


Je me choisis,

je m’autorise à vivre la vie qui me sied,

Je m’offre la Joie … conformément à mes souhaits,

Je me déclare tout l’Amour que j’ai pour moi, et qui rejaillira, de facto, sur les personnes que j’aime,


Et, j’accueille la Vie….

Dans la confiance…

Et je participe…

Dans ma joie renouvelée…


Marie Laure

0 vue0 commentaire

7 Rue François Gillet

69003 LYON

Mobile: 06.61.23.26.89

asso_knowledge@yahoo.com

© 2020 by knowledge

  • Icône sociale YouTube
  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
  • Wix Google+ page