Rechercher
  • Marie Laure

Comment créer la vie de couple de ses rêves !

« L’Amour », très à propos à l’approche de la St Valentin,

Cette publication traite de la vie sentimentale, cependant ce qui suit s’adapte à tous les domaines de la vie.

Le sujet est d’ailleurs très vaste, plusieurs paramètres sont à prendre en compte, j’oriente cette publication sur les conséquences de nos émotions et pensées vis-à-vis de nos aspirations dans le domaine sentimental, comment changer notre perspective, notre vision de la situation et surtout sur ce qu’elle a à nous enseigner.

Prenons dans un premier temps la pleine responsabilité de la situation que nous vivons, avec indulgence vis-à-vis de nous-même et authenticité, c’est-à-dire qu’il est conseillé de reconnaître nos pensées et émotions négatives sans se fustiger car ce n’est pas grave !! on fera mieux demain…

Il est cependant indispensable de s’observer avec objectivité, sans jugement car il est tout à fait normal de ressentir des émotions et pensées négatives, les ignorer nous conduit tout droit à des expériences de plus en plus dures à vivre,

Je focalise sur les aspects négatifs car si nous vivons mal notre célibat ou que notre relation n’est pas heureuse, cela nous renseigne sur le fait que nous cultivons des pensées et émotions négatives, que notre passé s’il nous a fait souffrir a créé des blocages. Nous réglons également, très certainement, des karmas, nous avons des croyances limitantes, des schémas transgénérationnels, des blessures d’incarnations, etc…

Pour avoir cherché des réponses sur ces questions, les réponses que j’ai reçues nous invitent toujours à nous orienter sur notre intuition, la réponse du cœur, à se libérer de nos croyances limitantes (en d’autres termes, chassez les doutes, les peurs, ou schémas collectifs, du genre : toutes les femmes sont intéressées, superficielles, les hommes infidèles, machos…) Et si des soins énergétiques restent, à mon sens, indispensables pour nous aider à nous réconcilier avec nous-même et à nettoyer notre passé, ici n’est pas le sujet, je vous invite, dans cette publication, à simplement observer votre situation actuelle et ce qu’elle a à vous enseigner, à observer les différents événements de votre quotidien qui vous renseignent sur votre état d’esprit, sur ce qui « pêche » dans votre existence (l’effet miroir) et surtout sur les énergies que vous vibrez,

Ces énergies étant les plus importantes à observer dans un premier temps, j’étayerais donc mes propos sur ce point. Certains pourraient s’imaginer que la « donneuse de leçons » a peut être tout pour être heureuse et que c’est facile à dire….

Alors, je commencerais par parler de moi, et pour faire court, je vous dirais qu’à presque 46 ans, ma vie sentimentale n’a pas été simple, à commencer par le décès de l’homme que j’aimais (j’avais 22 ans) ce qui a mis fin à ma vie sentimentale. Par la suite, je fus incapable de laisser entrer un autre homme dans ma vie, j’ai tout rejeté, avec le sentiment que je n’avais pas le droit à l’amour, que je ne rencontrerais plus la « bonne personne » car je l’avais perdue, tout en nourrissant des espoirs ; me laissant un sentiment d’abandon, de rejet, d’injustice…(belles énergies, n’est ce pas ?!) Inutile de vous dire que ce n’est même pas la peine « d’espérer » avoir une relation sentimentale, et si rencontre il y a, elle sera désastreuse car vous recevez les personnes qui vibrent les mêmes énergies de souffrance que vous, ou ce que l’on appelle « des pervers narcissiques » …

Bref, de guerre lasse, après 20 ans de non amour, je me suis rebellée et ai cherché des réponses, ET, la première réponse que j’ai reçue fût : « il faut exprimer/vibrer la joie », « il faut s’aimer d’abord avant de recevoir l’amour » …heu !! allez dire cela à une personne qui vit dans la souffrance...juste impossible d’exprimer de la joie, de l’amour alors que nous nous en sommes privés…

Alors, comment faire pour palier un schéma récurrent, une souffrance qui nous semble insurmontable et comprendre les messages du genre que celui j’ai reçu (bien que très juste, celui-ci était prématuré, sans pédagogie car on ne peut pas passer immédiatement d’un extrême à l’autre)

Je ne souhaite pas vous apporter ici de « belles paroles », de « bons sentiments », « vous faire de jolies paraboles avec de jolies histoires» et des « il faut » « tu dois »…soyons pratique!!

Il m’a fallu du temps pour comprendre, et des exemples concrets sont pour moi bien plus parlants, et comme chaque expérience est unique, vos situations personnelles dans leur contexte sont les meilleurs exemples (soumettez moi vos propres vécus),

En pratique, ça donne quoi ? - Apprendre à s’aimer Se dire que l’on s’aime, combien on a le droit à l’amour comme tout un chacun, que l’on est aimable, belle/beau tels que nous sommes…peut être un début à condition de croire à ce que l’on dit, ça peut venir avec le temps, persistez ! - Se pardonner (et oui, ça peut sembler bizarre !) Dans la mesure où nous sommes responsables de ce qui nous arrive, apprendre à se pardonner s’avère efficace, en effet, se pardonner de s’être infliger autant de de souffrance, d’avoir rejeté les autres pour se protéger, d’avoir ériger des barrières autour de soi, d’avoir fait souffrir d’autres personnes par nos peurs, colères, et rejets aussi surprenant que cela ça, quand on commence à faire l’inventaire, on se rends compte du mal que l’on s’est fait et que nos souffrances sont souvent des conséquences de notre propre rejet vis-à-vis de nous-même et non infligé par les autres. Et nous finissons ainsi par développer de la compassion pour nous, - Se faire du bien = s’aimer, encore! Se faire plaisir, chaque jour, par de petites choses (musique, danse, cuisine…), en fonction de nos désirs du moment, ne rien faire par obligation/loyauté/convenance…si nous n’avons pas envie de le faire (dans la mesure du possible bien sûr !) Exemples : prendre un temps juste pour soi, (soins esthétiques, shopping, sport, glandouille, manger une bonne tartiflette, une soirée entre amis….enfin, vous trouverez j’en suis sûre !) Reporter votre journée ménage si vous vous sentez fatiguée, donnez les enfants à garder chez Mamie pour profiter d’un moment à soi…sans culpabiliser, bien sûr, sinon ça ne sert à rien ! Si vous avez l’habitude d’être toujours aux petits soins pour d’autres personnes, apprenez à dire « non » de temps en temps, selon vos besoins..(en miroir, cela signifie que vous avez besoin d’attention, de reconnaissance…d’où l’importance de se l’apporter à soi-même d’abord !) - Exprimer ses émotions Tel un enfant, exprimer vos émotions sans les refouler, Franck Lopvet vous dirait « pleurer quand ça pleure, rire quand ça rit », tout simplement Jean Marie Muller a aussi sa façon toute particulière de vous expliciter ce point avec beaucoup d’humour, à écouter et réécouter - Vivre au jour le jour Chaque jour est une leçon, chaque jour est une expérience avec son apprentissage, si nous n’avons pas compris et acté, le sujet se représentera afin de nous permettre de le transcender et passer à une autre leçon, - L’autodérision/l’humour S’observer avec tendresse, indulgence dans nos actions et se moquer avec humour de nos propres comportements. Ça aide à lâcher un peu le mental, l’égo qui juge, critique et nous crée des blocages en voulant nous protéger. L’égo s’appuie sur un passé révolu et projette ses peurs en fonction de ce passé. Ex : se retrouver face à l’être aimé et se regarder (soi-même) mettre en place toutes nos défenses, dire finalement le contraire de ce nous voulons dire, s’autosaboter et créer des situations inconfortables…à la Bridget Jones !! Trouver toutes les « bonnes » raisons de ne pas s’engager dans une relation, sous prétexte que ce n’est pas la bonne personne, il est trop ceci, pas assez cela, je n’ai que des divorcés dans mon entourage, je ne suis pas assez bien pour lui/elle ou au contraire il/elle n’est pas assez bien pour moi…tout ceci représente nos peurs et sont à ignorer tout simplement car elles ne sont qu’illusion…

Ces exercices simples permettent dans un premier temps d’apprendre à s’écouter, se respecter et s’apporter de petites joies au quotidien ! Apprécier la situation telle qu’elle est sans la juger et la vivre dans la sérénité.

Un jour une amie m’a dit qu’elle avait rencontré l’homme qui devint par la suite son mari, le jour où elle a cessé d’attendre et à accepter son célibat,

Maintenant, commençons à jouer, si vous avez conservé votre côté enfantin, vous allez vous éclater !!

Comme je vous le disais en préambule, observez vos situations telles quelles sont : Faute de mieux, je vais me servir de mon exemple ; je me suis rendue compte à retardement (des années en fait) que l’Univers m’invitait avec insistance à « reprendre mon pouvoir, retrouver ma place dans le monde »…par des expériences, toutes plus différentes les unes que les autres, que j’ai mis un temps fou à comprendre ; ça s’est traduit par des rencontres avec des hommes indisponibles (qui soulignait mon incapacité à l’engagement, indignité à être aimée, loyauté..), ou une collègue de boulot qui s’est montrée hypocrite, manipulatrice, malveillante (invitation à reprendre ma place), situation contre laquelle je me suis rebellée avec vigueur et qui me donnait l’impression de faire ce qu’il y avait à faire, sauf qu’intérieurement je manifestais de l’injustice, de l’incompréhension, et j’espérais simplement que la direction se rende compte de la perfidie de cette personne. La bonne attitude eut été d’être pleinement convaincue de la « perfection » de mon attitude, de mon bon droit, de ma cohérence, si cela avait été le cas, son attitude ne m’aurait pas atteinte et n’aurait peut-être même pas eu lieu..

Je terminerais ces exemples sur ce point car si vous voulez savoir si vous êtes concerné/e par un reproche, une attitude, des critiques qu’autrui pourrait vous faire….regardez si cela vous touche ou non ? Si cela vous touche/vous blesse, c’est une invitation à regarder en vous les raisons qui dans la situation vous fait mal.

En conclusion bien qu’il reste de nombreuses choses à dire, je vous conseillerais d’être avant tout en amour de vous-même, égoïstement, je vous rassure c’est possible, j’y suis arrivée…

Mieux vaut se faire plaisir en écoutant de la musique et danser comme une folle dans l’appartement en chantant de plus en plus faux (merci la cigarette !) Bon, mieux vaut être seul dans ces cas-là, où seul le chat vous regarde bizarrement !! rire de soi fait un bien fou !

Plus vous cumulerez de moments de joie et de sérénité plus de merveilleuses surprises en découleront ! Faites-vous ce cadeau !

Je vous souhaite le meilleur et plein d’amour !!


0 vue

7 Rue François Gillet

69003 LYON

Mobile: 06.61.23.26.89

asso_knowledge@yahoo.com

© 2020 by knowledge

  • Icône sociale YouTube
  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
  • Wix Google+ page