Rechercher
  • Marie Laure

Ce en quoi je crois vraiment,


Notre Vie est le reflet exact de nos croyances,

Le miroir parfait de nos émotions manifestées dans notre vie concrète…


Mais alors, pourquoi ma Vie ne ressemble-t-elle pas systématiquement à ce que je veux ?


Pourquoi est-ce que je n’obtiens pas toujours la réalisation de mes désirs ?


La réponse est simple et bête comme chou !

Tu n’y crois pas vraiment ! d’aucuns diraient que tu ne le veux pas vraiment !


Mince alors, je fais pourtant tout ce qu’il faut pour obtenir ce que je veux…

pourquoi cela ne fonctionne-t-il pas toujours ?


Simplement parce que nos émotions sont en dissonances avec nos désirs, nos espoirs…


D’ailleurs, l’idée même d’espérer quelque chose, a déjà une connotation péjorative qui sous-entend que nous pourrions ne pas l’obtenir…

qu’avant même d’avoir « oser » faire quelque chose,

nous partons perdants …que cet espoir est déjà vain….ou relèverait du miracle !


Pourtant, quand je parviens à admettre que tout ce en quoi je crois se matérialise concrètement dans ma vie,

j’ai la certitude que je suis en permanence exaucé !

Que la Vie répond toujours à mes demandes….


D’ailleurs, j’ai bien souvent la confirmation concrète et réelle d’événements dont je ne veux absolument pas ! bien au contraire !

- Comme le fait de croire que je vais systématiquement être rejeté(e),

- Que les autres vont me blesser,

- Que les « choses » se sont toujours déroulées ainsi …alors ?

« pourquoi cela changerait »….

Et, dès lors que c’est ce que je crois (inconsciemment, parce que c’est ce que m’a montré mon passé)….

Tout notre système se met en « branle » pour concrétiser ma croyance….pour la valider encore et encore…

Alors que mon désir est de justement éviter cette nouvelle désillusion, cette nouvelle déception qui me fera souffrir..


Nous pouvons être abasourdi de constater à quel point tout ce que nous ne voulons pas, comme l’échec, la désillusion ou la souffrance se matérialise avec une facilité et une récurrence déconcertante…


Je constate à quel point cette création….ma création ! s’est confirmée encore et encore, sans que je sache comment j’ai pu engendrer ce résultat alors que je me bats au quotidien pour vivre autre chose…

Quelque chose qui me met en joie, m’anime et me donne entière satisfaction,


Ainsi, quand j’ai été blessé(e) par une expérience douloureuse, je fais TOUT pour qu’elle ne se reproduise pas,

Cependant, et c’est ce qui me permet de comprendre le pourquoi du comment,

Mon attention est plus portée sur ce que je veux éviter plutôt que sur ce que je souhaite,


Et, c’est ce qui contrecarre, falsifie mes demandes qui, au final, sont dissociées, et produiront en priorité ce que je ne veux pas et souhaite éviter plutôt que ce que je veux vraiment !


En clair, cela signifie que mes souhaits, mes demandes, mes désirs vibrent sur des émotions négatives, des émotions de peurs, de craintes…


Je peux désirer sincèrement quelque chose mais si mes émotions sont craintives, vibrent sur mes expériences d’échecs passés, cela signifie :

- Que mes peurs ont le dessus sur mes désirs, que je fais tout pour me protéger et m'éviter les souffrances,

- Que je me mets systématiquement en échec parce que je ne crois pas (croyances limitantes et inconscientes) que ce désir puisse réellement se concrétiser,

- Parce que j’aurai été meurtri par des expériences douloureuses…et que J'ai perdu la FOI...


Ainsi tous mes signaux sont en alerte,

Et la suite que je donnerais dans mes actions et mon comportement sera influencé par mes émotions de souffrances passées,

Ce qui, par voie de conséquences, modifieront mes capacités d’action, engendreront des sécurisations.


Comme le fait de souhaiter être correctement rémunéré pour mon travail,

Et fournir tous les efforts nécessaires pour pouvoir vivre « décemment » et que malgré tous mes efforts, je ne parviens pas à obtenir d’augmentation, que mon travail n’est toujours pas reconnu, que je « galère » au quotidien pour joindre les deux bouts…


Je dois en conclure qu’il y a dissonance entre mes envies, désirs et l’information que j’envoie à l’Univers, la Vie…Dieu…selon vos croyances … me confirmant que « je n’y crois pas vraiment ! »

Que mes émotions de peurs, de non mérite, de sous-estime….

traduisent dans ma Vie des circonstances, des événements qui matérialiseront mes pires craintes….


Parce que l’intention que je pose dans mes actions est plus prudente

et que mes émotions me poussent à éviter le pire plutôt que l’accomplissement que je souhaite.


Je me suis déjà longuement exprimée sur le sujet,

Malgré tout, et parce que c’est crucial de le comprendre si l’on veut voir des changements dans sa Vie....j’en remets une couche…

Essayant de l’expliquer de manière différente à chaque fois afin que cela parle à chacun d’entre vous et vous donne les outils pour transformer votre Vie….selon vos véritables souhaits…


En vous offrant l’opportunité de modifier, de cesser la perpétuation d’événements nauséabonds qui seraient aux antipodes du bonheur que vous vous souhaitez et méritez …Bonheur que chacun, vivant sur cette terre, est en droit de vivre…


Alors, reprenons depuis le début,


Mes émotions sont les artisans de la vie que je me sculpte au gré de mon évolution,

Et, si mes expériences passées m’ont laissé amer,

ont généré des traumatismes, m’ont fait souffrir…


Il ne fait aucun doute, et cela est très légitime,


- Que je vais avoir peur de l’avenir, peur de vivre de nouveaux événements traumatisants,


- Que je vais avoir tendance à me méfier de la vie, à être prudent…voire trop prudent…générant des blocages et stagnations dans mes concrétisations….

- Que mes pensées restent intrinsèquement rattachées à mon passé et aux émotions qui s’y rattachent,


- Que je ne vais pas oser concrétiser ce que je désire vraiment, car il m’est plus confortable de le garder comme un espoir plutôt que le voir s’effondrer…car telle est ma pire crainte….une crainte qui m’anéantirait et dont je ne suis pas sûr(e) de pouvoir me remettre…


Cette échéance devenant vitale…alors, je me protège, je me sécurise comme je peux …en attendant que la Vie m’apporte un espoir, un salut qui me sauverait…un miracle….


Et, sans même m’en apercevoir, je me crée de nouvelles expériences qui seront l’exact reflet de tout ce que je crains de voir survenir dans ma vie… de vivre ou revivre tout ce qui me fait peur….


Ainsi, ma vie ne ressemble plus à ce dynamisme positif et confiant qui m’avait animé par le passé et pour lequel j’avais développé tant d’efforts, de confiance, d’espoirs…..et qui auront été déçus,

Mais à une préservation, une prudence excessive...

Animée par un besoin de protection pour me prémunir du pire, de l’échec, de la souffrance….


Et je lutte au quotidien pour défendre cette protection tout en m’activant pour transformer ma Vie dans le sens que je souhaite,


Malheureusement, ce qui m’anime « émotionnellement » n’est plus nourri de la même manière,


Mon dynamisme confiant a laissé place à de la méfiance, de la prudence ..un sentiment de peur qui me pousse à livrer une bataille…mais plus dans le sens de l’épanouissement comme par avant….mais par une mise en sécurité…une nécessité de me protéger…..


Et de là, naît le contre sens, la dissociation émotionnelle qui commence à déformer notre intention initiale

Et qui, par voie de conséquence, et ce, très logiquement, traduit dans notre Vie des événements conforment à notre « véritable » demande (inconsciente pour la plupart et générée par nos émotions actuelles) et qui bon-an, mal-an me fera vivre des expériences très différentes de ce que je souhaite réellement….


Ce en quoi je crois vraiment s’exauce toujours mais ayant perdu le contrôle de mes émotions,

Je ne sais plus comment je crée…et surtout…je constate que ce que je crée n’est pas conforme à mes souhaits, mes intentions et ce sur quoi je fournis tous mes efforts.


Ainsi, je pourrais désirer vivre une belle relation, faire tous les efforts que j’estime nécessaires, nourrir mes plus beaux espoirs et vivre ,malgré tout, des espoirs déçus, des désillusions, « des déconfitures » dans mes projets avec l’autre…


Simplement parce que les émotions que j’aurais nourries cherchent d’abord à me préserver, me protéger des souffrances….

Que mes espoirs de relation ne sont ni confiants ni optimistes,

Que l’information que j’envoie à l’Univers relève plus d’une supplication qui dirait « s’il vous plaît, aidez-moi, exaucez-moi ! » plutôt qu’une affirmation claire qui dirait que « c’est » ce que je souhaite vraiment et que « j’ai » la certitude de l’obtenir parce que je suis une personne aimable et que je le mérite...


Nos peurs, liées à nos expériences passées, affaiblissent notre confiance en nous, et c’est tout à fait normal…

Et les événements que nous vivons, traduisent cet état que nous ne parvenons pas toujours à dépasser,


Le premier état des lieux à faire est d’observer notre réalité concrète,

Est-ce que je vis la concrétisation de ce que je souhaite ?


Cette question, qui peut vous sembler incongrue, est très importante,

Majoritairement, nous oublions souvent de nous la poser, tellement nous sommes embarqués dans un quotidien qui nous donne plus le sentiment de subir les événements que d’en être le créateur…


Je vois beaucoup de personnes attester de leurs actes et intentions , martelant de leurs certitudes, de constats disant « tu vois, il m’arrive encore une épreuve…je n’ai vraiment pas de chance », ou « c’est toujours pareil, on n’a pas ce que l’on veut dans la vie ! »,


Ils en déduiront que la vie ne leur renvoie pas la concrétisation de leur demande malgré leurs efforts et que, faute de compréhension ..ils en imputeront, finalement, la faute, l’échec aux autres….


Généralement, j’entends souvent des réponses du genre « j’ai tout fait »,

« j’ai mis des actions en place, j’ai tout tenté, testé… » Mais que…

« l’autre, les autres " n’ont pas accédé à ma demande….

« la vie m’inflige des épreuves en permanence »…


Alors que, s’ils s’arrêtaient sur ce qu’ils vivent concrètement, en partant du principe qu’ils sont créateurs de « l’intégralité » de leur vie,

Ils reprendraient leur responsabilité dans les événements qui surviennent dans leur vie,


Non qu’ils aient commis une faute, mais que leur « fatalisme », leur incrédulité vis-à-vis d’un bonheur légitime à chaque être humain…les poussent à croire que leur bonheur, leur réussite dépend des autres, d’événements extérieurs et hasardeux…dont ils n’auraient pas prise…

S’ils prenaient conscience, ils conviendraient rapidement que l’information qu’ils renvoient dans l’énergie universelle, et ce, malgré leurs efforts acharnés pour concrétiser leurs désirs, n’est pas conforme à leur demande, que leurs émotions témoignent de tout autre chose…


Et que l’autre, les autres…la vie ..n’y sont pour rien…


C’est difficile à admettre et à reconnaitre, j’en conviens…

Mais c’est crucial à observer pour se permettre de changer les choses et de modifier les événements de nos Vies.


Ainsi, si ma vie ne concrétise pas la Vie amoureuse dont je rêve, que mes souhaits professionnels ne se matérialisent pas, que mes ambitions financières sont déçues….

Je devrais immédiatement reconnaitre dans mon mode de pensées et dans mes émotions, des indications qui transmettent des informations contradictoires à ce que je désire,


Des informations qui me disent :


- Que je ne crois plus en l’amour….et que j’attends des preuves qui viendraient me dire le contraire, parce que j’aurais été trahi(e), trompé(e), rejeté(e), abandonné(e)…

J'attends de l'autre des preuves d'amour que que je ne suis plus en mesure de donner, parce que je ne m'aime plus, parce que la vie m'aura meurtri(e), alors j'ai besoin de témoignages extérieurs me démontrant une affection sincère,

J'attends une douceur, une sincérité que je ne parviens plus à m'accorder parce que la Vie m'a écorché et que l'autre devient mon salut !

- Que mes peurs et épreuves passées traduisent, dans mes échecs actuels, professionnels ou autres, mon manque de confiance en Moi et en la Vie, et que mes luttes quotidiennes pour être reconnu(e) sont motivées par un besoin de reconnaissance déçu par des frustrations, par mon identité bafouée et avilie dans une notion de sacrifice et de pénitence à un schéma passé, transgénérationnel dont j’ai le sentiment de pâtir et de perpétuer un schéma qui ne m’appartient pas ,

Et dont mes effort visent à rétablir un équilibre, une justice...une reconnaissance...

- Que je ne reçois que la valeur (financière ou autre) que je veux bien m’accorder…simplement parce que je me sous-estime, parce que j’ai une piètre image de moi et de mes valeurs….parce que l’on m’aura soumis, acculé, rabaissé, dévalorisé..

Et que mes efforts visent, encore et toujours, reconnaissance et justice....


Alors, je devrai en conclure que je suis seul(e)responsable de cet état de faits,


Et la Bonne Nouvelle dans cette histoire,

Si tout dépend de moi,

c’est que j’ai tout pouvoir pour le modifier,


Comment ?

En accordant, en synchronisant mes désirs et mes émotions !


Mes émotions devront être en totale adéquation avec mes désirs !

C’est la condition sine qua none pour concrétiser ce dont nous rêvons !

- Si je rêve d’une belle relation amoureuse, et même si mes expériences passées m’ont fait souffrir,

je devrai y croire ENCORE, je devrai me placer dans les meilleures dispositions pour vivre la relation de mes rêves, dans la confiance que mon passé est révolu et ne se reproduira pas, que j’ai toutes mes chances parce que je le mérite, parce que je suis une belle personne qui a tant à offrir,


L’émotion associée et nécessaire qui devra être ressentie à l’évocation de ce désir devra être joyeuse, épanouie et heureuse..confiante….et assurée de réussite,


- Si je rêve de concrétiser un projet professionnel, que je rêve d’une reconnaissance dans mon travail,

Je devrai reconnaître d’abord mes propres compétences, mes atouts, mes valeurs….

et coordonner mes émotions avec ces belles valeurs dont je suis garant(e), dans la confiance, dans cette reconnaissance dont je me gratifie, en priorité, car j’ai « bossé » pour cela, parce que j’ai fourni beaucoup d’effort, parce que je le mérite…

L’émotion associée et ressentie à l’évocation de ce désir devra être gratifiante, valorisante et satisfaisante, et encore et toujours confiante et assurée de réussite,

Bien souvent, nous pensons être cohérents avec nos émotions,

Nos rêves et espoirs murissent dans notre imaginaire,

Et nous avons tendance à les laisser stagner à ce stade,

Nous les idéalisons, les projetons sur un avenir…non défini…probable…souhaité….rêvé…

Et finalement, il ne se passe pas grand chose..

Simplement, parce que notre peur de l’échec nous pousse à « préserver » l’espoir, à conserver cette expectative dans une aspiration encore réalisable, possible…qui…me maintient en vie….comme en suspend car,

si elle devait être déçue, anéantie…pourrait me donner le sentiment de me perdre complètement,

de « m’achever », de réduire à néant tous mes efforts, passés et présents…et me laisser entrevoir un avenir qui me paraît torturé, souffrant, douloureux….un avenir qui me fait peur et que je redoute…

Et mon instinct de protection inné cherchera désespérément à me prémunir de cette « mort », certes, symbolique mais aux aspects tellement vitaux et existentiels que, par précaution, je préférerai choisir la prudence…


l’expectative précautionneuse dans mes actions qui se montreront sur un mode mesuré, modéré, pondéré afin d’avancer « à pas de velours » « à tâtons » afin de parvenir à mes fins sans faire de « grosses » vagues, et en « suppliant » la Vie, l’Univers….Dieu…de bien vouloir avoir la compassion de ne pas me faire souffrir…encore plus…

En envoyant à mon entourage des messages (verbaux ou vestibulaires), directs et maladroits ...ou indirects, parce que poser ouvertement la question me confronte à mes peurs... Mon discours sera confus, agrémenté de sous-entendus….parce que poser ouvertement la question me confronte à mes peurs..

de rejet, de refus, d’abandon, de trahison…et je ne peux m’y résoudre alors je sous entends et formule mes demandes en les associant à mes émotions de peurs … Mon comportement sera hésitant, aux allures fuyantes...."un pas en avant et deux en arrière"


Et, malheureusement, je ne pourrais recevoir que le résultat de mes peurs,

Mes demandes et désirs sont finalement exprimés avec des émotions d’espoirs supplicatifs disant que j’ai déjà suffisamment souffert,

fourni suffisamment d’efforts,

que je mérite quand même un peu de bonheur et de satisfactions dans ma Vie..de pitié...

Et, j’en viens à attendre le « miracle », la solution parce que je ne sais plus comment agir, parce que j’ai tellement perdu confiance en moi que mon seul espoir réside finalement dans une expectative salvatrice qui me viendrait de l’extérieur,

Je m’en remet au monde, à la vie, Dieu..pour qu’il m’apporte la solution car « je n’y crois plus »,


Et, je perds le contrôle sur ma Vie,

Mes actions seront dispersées, désespérées…visant ma protection plutôt que mon épanouissement,

Mes émotions seront ambiguës, disproportionnées et négatives…

Souvent, quand nos imaginons la relation amoureuse de nos rêves, nous l’alimentons avec des espoirs teintés d’émotions de peurs d’échecs, de rejets, d’abandons..de souffrances


Ainsi, la rencontre que je fais, revêt, à la fois, des notions de bonheur, de joie, de rêves enfin concrétisables et des relents de peurs de rejet, des craintes d’échec, des émotions de prudence, de préservation….

qui, si je laisse mes peurs me dominer, me conduiront systématiquement au résultat d’échec tant redouté…


Non parce que j’ai la « poisse », que je ne « mérite » pas, que « l’autre, les autres » me rejettent mais parce JE n’y crois pas vraiment…

Parce que mes émotions, les sentiments que j’aurais ressentis face à l’autre me placent dans un « auto jugement » me disant que je ne suis pas « aimable », « pas à la hauteur », « non méritant »….

Parce que mes craintes d’échecs passés ont encore le dessus..


Bien que je fasse concrètement TOUT pour changer les choses,

Et, finalement, sans comprendre pourquoi la vie ne satisfait pas ma demande, mon désir… !

Alors, histoire de radoter ….

Alignez vos désirs sur vos émotions !


Ceux-ci (désirs et émotions) DOIVENT être concordants…positifs et optimistes,


- Je désire être aimé(e)….

Alors ! mon émotion doit vibrer l’Amour avec un grand A, Je dois briller par ma force d’amour, par ma sincérité d’émotions pures et vulnérables…

Avec la certitude que je suis AIMABLE pour Qui Je Suis ,

Que j’ai les valeurs et atouts pour vivre la relation de mes rêves,

Qu’il y aura toujours mieux que moi, plus beau ou plus belle, mais que j’ai de grandes qualités qui s’ajusteront à la perfection avec les attentes de l’autre,

Chacun trouvera « chaussure à son pied » sans s’imaginer qu’il faut être exceptionnel(elle) pour cela et que ces rencontres sont SI rares que cela…

- Je désire être reconnu(e) professionnellement…

Mon émotion doit ME gratifier en PRIORITE !

JE dois reconnaitre mes propres valeurs, mes propres capacités…!

Avec la certitude que « je le vaux bien ! » que l’autre, les autres ont tout bénéfice à m’avoir à leur côté car JE suis une valeur ajoutée…pas un accessoire utilisable au besoin, pas un substitut que l’on prendrait par défaut, faute de mieux,

Que j’ai de nombreux atouts qui me semblent dérisoires ou insignifiants mais qui feront la différence, et que je minimise, pensant qu’ils sont communs…

Et, en osant simplement les exprimer, les valoriser comme des attributs qui me compose et font de MOI une personne unique…je me donne l’opportunité d’être RECONNU(E) et VALORISE(E) par les autres,


- Je désire être rémunéré à ma juste valeur….Alors !

J’arrête de me sous-estimer,

j’arrête de « donner » de mon temps, de mes compétences et mes savoirs…

J’arrête de me « brader », estimant que « d’autres » feraient mieux que moi…

J’arrête de croire que « je ne vaux rien ou pas grand-chose »,

j’arrête de croire que l’estime et la reconnaissance s’identifie aux diplômes que je possède,


Et, je me positionne dans ce que je veux, je m’affirme…je me donne LA VALEUR qui est la mienne, sans laisser le soin aux autres d’en déterminer la justesse…

Tant que mes émotions « diront » autre chose (parce que vibrant sur mes peurs) vis-à-vis de mes désirs (teneur émotionnelle de joie assurée de confiance dans leurs concrétisations),

Je ne parviendrai jamais à l’accomplissement de mes rêves,


Le seul travail que j’aurai à faire reposera uniquement sur le respect de mes émotions,

Sur l’identification de celles-ci dans la reconnaissance de chacune d’entres elles,

dans ce qu’elles ont à me transmettre, à me communiquer, à me faire comprendre…

Et, dès lors, que je les aurais intégrées, acceptées dans ce qu’elles auront de plus « trash » et difficile à reconnaitre…parce qu’elles me confronteront à mes pires peurs…ces « fameuses » peurs que je devrai dépasser et ainsi,


Elles réaliseront, concrétiseront…TOUT ce que je désire….vraiment…vibrant au son de ce que j’aime et plus au son de ce qui me fait peur…

Différencier ce qui anime mes désirs : peurs et espoirs ou optimisme et certitudes,

Car, à cet endroit se détermine vos prochaines expériences…


Sans fatalisme aucun,

Car prendre conscience de ce qui est réellement nourri émotionnellement,

vous offre en même temps la solution,


L’alignement parfait corps, âme, esprit réside dans :

- L’intention claire de ce que je souhaite réaliser

- Les actions « élevantes » que je mets en place dans un optimisme confiant

- Mes émotions joyeuses

- Mes pensées positives

- La conscience que les épreuves de mon passé n’avaient qu’une valeur d’enseignements…non de fatalité qui me condamnerait à une souffrance perpétuelle…


Cette prise de conscience, cet état des lieux m’aura demandé une introspection franche avec moi-même, pour la bonne cause car :


Elle me redonne le pouvoir sur ma vie,

Le contrôle sur les événements,

La compréhension claire de ce que j’ai fait de ma vie jusqu’à présent,

Et surtout la possibilité de changer « la donne »,

Pour mon plus grand bonheur et pour mon épanouissement dans cette vie…

Marie Laure

Je vous accompagne dans votre épanouissement personnel,

Une problématique particulière ?

Vous souhaitez une guidance personnalisée ?

Une écoute, un soutien et surtout la résolution de vos problèmes !?

Guidances spirituelles, Guérison de vos blessures, développement personnel...

En consultations individuelles ou en ateliers de groupe,

Contactez Marie Laure : 06.61.23.26.89

Email: fernandesml@yahoo.fr ou asso_knowledge@yahoo.com

via mon site : www.asso-knowledge.com

Commander : https://www.asso-knowledge.com/plans-pricing


1 vue

7 Rue François Gillet

69003 LYON

Mobile: 06.61.23.26.89

asso_knowledge@yahoo.com

© 2020 by knowledge

  • Icône sociale YouTube
  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
  • Wix Google+ page